Révision allégée du PLU

Le conseil municipal a délibéré les 1er et 29 mars 2022 (voir ci-dessous) pour lancer une procédure de révision allégée du Plan local d'urbanisme sur le secteur des Bordes à Naintré. Cette révision a pour but de permettre la création par Eaux de Vienne SIVEER d'un pôle "Eau" au nord du Département. Il est ainsi prévu, à terme, la construction d'une agence, d'un magasin départemental, d'une usine de traitement d'eau potable et l'aménagement d'un forage d'exploitation.

Les objectifs de la révision allégée sont les suivants :

- réduction de la bande de inconstructibilité liée à la voie à grande circulation RD 161,
- adaptation de l'orientation d'aménagement et de programmation de la zone 1AUH "Les terres des Bordes", notamment sur le plan des accès et de l'aménagement paysager,
- adaptation du règlement de la zone 1AUH, notamment en ce qui concerne les hauteurs,
- modification des documents graphiques afin d'intégrer une partie non bâtie de la parcelle cadastrée AS n°68, actuellement classée en zone à vocation d'activités économiques (UH) en future zone à vocation d'activités économiques (1AUH).
La première étape de cette révision est la réalisation d'une étude paysagère dite "loi Barnier" permettant ensuite de réduire la bande d'inconstructibilité. La première version de cette étude a été remise à la commune le 12 mai 2022. Elle est consultable en ligne (voir ci-dessous) et en mairie. A noter, ce n'est qu'un projet et des modifications sont encore susceptibles d'y être apportées.
 
Le projet de révision allégée est en cours de finalisation et le calendrier est le suivant :
- 28 juin 2022 : conseil municipal arrêtant le projet de révision et tirant le bilan de la concertation
- novembre 2022 : enquête publique
- janvier 2023 : approbation de la révision allégée
 
Les modalités de concertation approuvées par le conseil municipal prévoient la mise à disposition d'un dossier comprenant les éléments du projet validé en mairie et sur le site internet ainsi que la mise à disposition, en mairie, d'un registre de concertation pour consigner les observations et propositions éventuelles de la population.
Le dossier ne comprend actuellement que les délibérations et sera complété mi-mai par le dossier de révision allégée.